Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juillet 2020 7 26 /07 /juillet /2020 14:32

« L’Association des Amis du  Hât-Bôs » milite dans la commune de Montdidier pour la protection de sa Nature, et plus particulièrement cette fois-ci pour la préservation des espèces.

C’est dans ce cadre qu’un atelier a été initié par un membre du comité : l’activité consiste à identifier le chant des oiseaux  à l’aide du smartphone avec une application très perspicace. Et c’est l’occasion de découvrir toutes les espèces qui nichent et chantent dans le village et ses alentours.

Pendant une matinée, les découvreurs se sont mis en quête de ramages, les ont enregistrés, identifié leurs auteurs.

Puis ils se sont retrouvés dans la salle communale pour mutualiser leurs trouvailles. Ce matin –là ce sont déjà plus de vingt espèces qui ont été répertoriées et le travail est loin d’être fini.

L’atelier devrait déboucher avant la fin des vacances sur la création d’un document visuel animé ou non, qui serait diffusé lors d’une rencontre intergénérationnelle.

Partager cet article

Repost0
22 juillet 2020 3 22 /07 /juillet /2020 10:38

J’ai testé et c’est une réussite ! Se dire respectueux de l’environnement, c’est aussi mettre en application  des pratiques efficaces.

Mon linge était bien lavé et l’économie  était réelle.

 Il suffit d’acquérir les ingrédients suivants :

Du vrai savon de Marseille (l’inscription Marseille doit figurer sur les côtés du savon)

Du bicarbonate de soupe (3 cuillères )

De l’eau bouillante

De l’essence de lavande ou de géranium…

Et le tour est joué.

C’est Thierry, un adepte de cette pratique, qui m’en a parlé et j’ai retrouvé le tutoriel sur « UFC- que choisir. »

Partager cet article

Repost0
22 juillet 2020 3 22 /07 /juillet /2020 10:11

Chers Amis du Hât Bôs,

Je vous propose dans le cadre de l’Association des Amis du Hât Bôs un atelier Nature, avec une application smartphone.

                     C’est l’occasion de nous retrouver au grand air, de connaître la faune locale et ainsi de participer à la sauvegarde de notre patrimoine.

Pour éviter d’être trop nombreux, places limitées à 6 personnes. Se munir de son smartphone !       

                        Atelier animé par Jacqueline Dallem

         

Rendez-vous en mairie dans la salle communale. N’oubliez pas votre smartphone !

 

Inscriptions pour les dates suivantes : Contact :  07 70 45 52 89

Vous pouvez aussi me proposer d’autres dates.

Jeunes :

Vendredi 24 juillet : de 9h à 11h30

Adultes :

Samedi 25 juillet  : de  9h à 11h30

 

Si l'animation rencontre du succès, elle pourra s'ouvrir prochainement à des amateurs non résidant à Montdidier !

 

 

Partager cet article

Repost0
18 mai 2020 1 18 /05 /mai /2020 10:29

Quand on prend le train à cette période de l’année, - c’est à dire à la mi-mai, on remarque le long des voies ferrées des arbres remplis de grappes de fleurs blanches. Il s’agit là de plantations faites du temps où la SNCF prenait encore soin des abords du chemin de fer, plantations de « robiniers » (ou faux acacias).

Mais là où l’agriculture intensive a voulu gagner de la place, l’arbre disparaît, tout comme les chemins qui bordaient les lignes de rails. Rançon d’un progrès qui n’en est pas un, selon moi…

L’arbre se développe vite et essaime : c’est un arbre mellifère parfumé qui bourdonne actuellement, les abeilles viennent y faire provision de nectar. Et l’autre intérêt de cet arbre est qu’on peut faire de son bois des piquets de parcs…

 

 

Robiniers  en fleurs
Robiniers  en fleurs
Robiniers  en fleurs

Partager cet article

Repost0
17 mai 2020 7 17 /05 /mai /2020 11:27

Ce matin, un joli verdier investissait une plante qui prolifère de part et d’autre de l’allée qui mène à ma maison : la bourrache.

C’est là que le verdier s’amusait avec son bec massif et dur à récolter les graines. C’était un mâle reconnaissable à son plumage vert pomme, à la raie jaune qui souligne son aile et sa queue.

 

Un verdier dans la bourrache.
Un verdier dans la bourrache.
Un verdier dans la bourrache.

Partager cet article

Repost0
16 mai 2020 6 16 /05 /mai /2020 20:08

La Nature ne cesse de m' émerveiller. Chaque jour réserve de nouvelles découvertes.  Jamais encore je n’avais pris le temps d’observer les fruits du hêtre roux qui pousse juste derrière la maison.

C’est un peu comme pour les châtaignes : la cupule hérissée de pointes non piquantes renferme les fruits, appelés « faînes ».

On donnait ces fruits aux animaux. Mais on les propose aussi grillés à ses amis à l’occasion d’un apéritif. Cependant, il faut les consommer en très petite quantité en raison des toxines qu’elles contiennent.

Partager cet article

Repost0
16 mai 2020 6 16 /05 /mai /2020 18:40

 

Dans la haie de lauriers du Caucase qui longe ma terrasse, j’ai eu la surprise de voir aujourd’hui butiner des abeilles alors que les fleurs sont fanées depuis plus de deux semaines.

On voit les butineuses courir sous les feuilles, sucer sous la nervure centrale.  Je pensais d’abord à la présence d’un essaim. Mais non !

Il paraît qu’effectivement, les abeilles y trouvent du nectar ! La nature est bien faite ! la haie bourdonnante a livré son secret grâce aux explications d’experts en apiculture.

 

Partager cet article

Repost0
12 août 2019 1 12 /08 /août /2019 21:19

Le rallye organisé par les Amis du Hât-Bôs a connu un franc succès ce dimanche. Une soixantaine de participants se sont pris au jeu pour découvrir les côtés insoupçonnés du Saulnois et de ses environs. Ils sont venus des villages proches mais aussi de Spicheren, Woustviller, Diebling, Folkling, Faulquemont…

Toutes les équipes qui covoituraient ont également bravé la pluie pour chercher des indices dans le 13 villages traversés, ont participé à des jeux d’adresse et de rapidité, interrogé les habitants, dessiné, cherché des objets imposés… 

Le clou de cette manifestation était sans conteste l’épreuve de lessive à l’ancienne au lavoir de Mittersheim, épreuve enrichie par les précieuses informations de M. Sinteff, président de l’Association des Arts et Métiers.

Le thème « Le Saulnois au fil de l’eau » a tenu ses promesses : certains ont découvert le guéoir de Montdidier,

la faune insoupçonnée des étangs de Munster, Insviller, Torcheville,

la flore de Léning, les pompes anciennes et puits de Lhor… une barque d’un autre temps et un bateau moderne.

Des pompiers d’Albestroff ont relaté leur dernière intervention. L’église de Réning était aussi ouverte pour la circonstance : dans les fresques se cachait un indice sur l’eau.

La tenancière du café du port de Mittersheim a réservé un bon accueil aux détectives… c’était l’occasion de compter des pontons le long du Canal des Houillères.

Tous ont pris le temps, si bien que le jeu a duré en moyenne 4 heures. Tous ont convergé vers Montdidier, au Hât Bôs,  où l’association était au four pour préparer pizzas et flamms. Des habitants de la localité et des environs se sont joints aux découvreurs.

Les scores étaient très serrés : les seize équipes sont allées au bout, même « Les Perches », une équipe de cinq motards – Fred, Sandrine, Jean Marcel, Emilie et Alain- motivés, dégoulinants sous la pluie et refroidis par la chute des températures.

Le jeu a été remporté par l'équipe des « rousseroles » : la famille Raymond venue en camionnette avec grands-parents, parents et enfants. Une belle équipe intergénérationnelle qui a été récompensée par une superbe corbeille de fruits.

Bravo aux organisateurs, peu nombreux mais motivés, aidés par Antony, Romain, Olyanne, trois jeunes efficaces.

"Une belle journée et un bon moment de partage"s'accordent à dire tous les "rallyeurs"...

 

Partager cet article

Repost0
21 juillet 2019 7 21 /07 /juillet /2019 14:25

Nous vous attendons nombreux à notre rallye -découverte le dimanche 11 août !

Un rallye découverte ? C’est quoi ?

Ludique et culturelle, cette manifestation reconduite pour la 3e année, au départ de Montdidier, rencontre de plus en plus de succès. Dans le  prix de l’inscription, une pizza ou une flamm’ est comprise.

Les inscrits forment les équipages des voitures : de préférence 4 participants par véhicule. Ce n’est pas une course !  Départ à 13h30 !

Chaque équipe se voit remettre un carnet de route avec des défis : dans une douzaine de villages traversés, les équipes doivent chercher des indices, observer, communiquer avec la population, créer, et participer à des défis sportifs. D’où l’intérêt de mixer les jeunes et les anciens… Une activité pour tous les goûts et tous les âges !

 

Inscription nécessaire pour des raisons d’intendance : 06 75 27 51 27 / 03 87 01 22 28/ 07 70 45 52 89

 

Partager cet article

Repost0
8 juillet 2019 1 08 /07 /juillet /2019 18:39

Impensable à Montdidier et inespéré !  La soirée a réuni  le vendredi 21 juin deux-cents amateurs de musique  dans un « cadre de rêve », comme nous l’a fait remarquer un spectateur de St Avold.

Ambiance conviviale, chaleur et temps radieux ! L’association des Amis du Hât-Bôs est ravie.

De 8h à 24 heures l’estrade de la Place des Fêtes a accueilli une vingtaine de mélomanes -de 12  (pour Kilian) à 91 ans (pour M. Lampert )-

Dauphin, Marie Ange et Jacqueline,  pour faire découvrir le folklore créole ont interprété des airs traditionnels, des ségas de la Réunion, en s’accompagnant à l’accordéon.

Un pot pourri de chansons françaises populaires a aussi été concocté (Java Bleue, Les Ponts de Paris, Etoile des Neiges...)

Kilian, de sa belle voix, a scotché l’auditoire en chantant « Pirate en Dordogne » et « L’enfant et l’oiseau ».

Quatre saynètes costumées ont été présentées par cinq jeunes du village : Romain, Antony, Olyanne, Maxence, Maël.  Ils avaient préparé une chorégraphie sur une chanson de Hugues Aufrey,  sur un air de la compagnie créole, sur  l’air breton de  la Tribu de Dana, et  le texte réunionnais Ti Angélo…Olyanne a esquissé quelques pas de danse classique.

Quatre lycéennes ( Cloé Klam, Manon Jolivet, Katell Jumatflous, Lauricia Guisbard) et Romain un lycéen, tous élèves du  lycée Poncelet, ont apporté jeunesse et émotion en chantant des textes moins traditionnels, très en vogue, en anglais, qui ont ravi la foule présente. Des voix harmonieuses et un accompagnement magistral à la guitare par Manon. Une amie s’est rajoutée spontanément au groupe pour compléter l’accompagnement avec un ukulélé.

Yves Kessler de Munster a interprété quatre morceaux sur ses trois harmonicas,

Jean Luc Hagenbourg d’Albestroff avait choisi de jouer deux pièces chères à son cœur,

Elvis Stengel n’a pu chanter le répertoire prévu, tant le programme de la soirée était riche. Les airs des années 80 de Brel, Greame Allwright, Brassens, Frédéric Mey, Hugues Aufrey accompagnés à la guitare ont fait l’unanimité.

Un beau duo improvisé par deux générations « Knocking on the heaven » a également séduit l’auditoire. M. Lampert, accompagné à l'accordéon par Dauphin Fribourg a invité les hommes à l’accompagner sur la chanson de Frank Mickael : « Toutes les femmes sont belles »

La restauration et la buvette ont attiré un large public et l’intendance craignait même la rupture de stock… 

Une animation à reconduire, selon de nombreux participants !

Partager cet article

Repost0