Recherche

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Recommander

Concours

Dimanche 9 juin 2013 7 09 /06 /Juin /2013 11:58

                                                      prêle des champs equisetum arvense

Cette prêle (equisetum arvense) ressemble à un conifère miniature d’une vingtaine de centimètres et prolifère dans les terres en friche. Elle est très connue pour ses vertus médicinales. Riche en silice, elle contient aussi du potassium, du calcium, du fer, du magnésium, du sodium…

Autrefois la plante était utilisée pour ses vertus diurétiques et servaient de nettoyage des étains.

 

On l’utilise aujourd’hui en pharmacologie pour soigner la tuberculose pulmonaire et osseuse, l’artériosclérose, l’hydropisie, et les règles abondantes. En usage externe, la prêle est utilisée pour laver les cavités nasales en cas de rhume ou d’hémorragie nasale. On fait des cataplasmes et de bain de prêle pour traiter les maladies de la peau et on ajoute la plante au bain pour soigner les hémorroïdes. Une plante miracle... qu'il convient de protéger (à mon humble avis)

 

Attention : utilisée en grande quantité, la plante est toxique !

 

Comment la récolter ? On coupe les branches vertes sans les racines, on fait sécher en aérant. Ne pas dépasser une température de 40° pour conserver la couleur d’origine et éviter qu’elle ne se casse. Conserver dans des bocaux hermétiques à l’abri de l’air et de l’humidité. Sources : l’ouvrage « Lexikon der Heilpflanzen » Edition Lingen

 

 

(Ti coucou à notre fiston qui a actuellement toute cette pharmacie devant sa porte…) Bonne récolte !

 

 prêle des champs

 

Par Dallem Jacqueline - Publié dans : plantes médicinales
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés