Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Si vous voulez savoir ce qui se passe au Hât-Bôs, vous êtes à la bonne adresse.

Recherche

Articles Récents

Liens

3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 08:45

Rentrer à Montdidier par le train n'est pas chose aisée. Il existe encore de très rares arrêts à Bénestroff, davantage à Morhange.

 

Quand on revient de Strasbourg le dimanche soir, les TER de la ligne Strasbourg-Metz sont rares. Si on quitte la capitale alsacienne  à 18h20  il faut prendre le TER de Nancy et  ce voyage nécessite un arrêt de 38 minutes en gare de Sarrebourg. 

 

Ces minutes sont interminables dans le hall froid de cette gare où seulement quatre bancs très espacés accueillent les passagers en transit.

 

                                     P1120707-copie-1.JPG

 

 

Le bar est fermé, le kiosque aussi. On est dans une salle Rentrehaute, froide, impersonnelle. Un petit distributeur de boisson permet de se réchauffer un peu : le capuccino n’est très bon, mais chaud !

 

Un peu de musique de fond permettrait au passager impatient de prendre la correspondance de se sentir plus à l’aise dans ce grand hall, où deux plaques évoquent des passages sombres de l’histoire de Sarrebourg (souvenir d’un train de déportés, et souvenir de cheminots tués.

 

P1120708 P1120710

Heureusement qu’en levant les yeux, on peut voir quatre jolies fresques, qui doivent échapper à l’œil de ceux qui se pressent sur les quais froids et inhospitaliers.

 

P1120712.JPG  P1120709.JPG

 

Dans le hall de cette gare, un panneau publicitaire de la SNCF invite à donner son avis sur  ces lieux. Voilà qui est fait !

Si on ne peut faciliter l’accueil des voyageurs dans ce type de gare, qu’on fasse au moins l’effort de réduire le temps des correspondances. A bon entendeur salut !

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans service public
commenter cet article

commentaires